24 juillet 2024

CNO-Togo : En route vers JO Paris 2024

Le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) peaufine les choses pour les jeux olympiques (JO) de Paris 2024 en donnant une triple formation à 21 athlètes dont une fille.

Ce 19 février 2024, le CNO-Togo a réuni la presse à son siège pour présenter l’état d’avancement des préparatifs pour les JO Paris 2024. Au rang de ces préparatifs les break danseurs (B-Boys) et break danseuses (B-Girls) ont suivi une formation de cinq jours où ils ont frôlé la théorie et la pratique de cette discipline qu’est le breakdance. Durant ces 5 jours l’expert portugais en breakdance, Max Oliveira, a formé les participants en tant que athlètes, coachs et juges à travers des cours théoriques et pratiques pouvant leur permettre de mieux maîtriser la discipline. Au sortir de cette formation les participants ont 3 casquettes (athlètes, juges et entraineurs).

A la fin de la formation une cérémonie de clôture a été organisée au cours de laquelle le président du CNO-Togo, Déladem AKPAKI s’est exprimé devant la presse : « Aujourd’hui nous avons pu assister à la cérémonie de clôture de la formation technique des B-Boys et des B-Girls, c’est à dire nos représentants qui sont en course pour les Jeux (Jeux Olympiques de Paris 2024, ndlr) qui ont bénéficié d’une formation offerte par le CIO à travers la solidarité olympique. Et également nous avons pu suivre la présentation du journaliste qui a été sélectionné dans le cadre du concours lancé par CFI média pour pouvoir représenter la presse à ces Jeux Olympiques. »

Le président continue en faisant un état des lieux des athlètes qualifiés et ceux qui sont en course pour Paris 2024 . « Aujourd’hui, nous avons déjà une qualification directe par l’aviron et donc les autres disciplines sont en course, nous pouvons noter aujourd’hui les B-Boys, le Break dance auquel il reste deux compétitions pour pouvoir se qualifier à Tokyo et à Budapest. Nous avons la gymnastique qui est en course également, le triathlon, la boxe qui va bientôt prester en Italie au championnat du monde et aussi l’athlétisme qui est toujours en course et donc nous avons de belle chance d’avoir à la fin une délégation de dix athlètes qualifiés directement pour ces jeux. »

Pour la représentante togolaise en breakdance, AGBO Nomenyo, il lui faut un peu plus de points aux deux compétitions de mai et juin à Tokyo et à Budapest pour se qualifier pour les J.O Paris 2024.

donatien ZIGGAH
Je suis Donatien ZIGGAH, journaliste et chroniqueur sportif. Féru du sport dans son entièreté et singulièrement le football. Conscientiser par les écrits et analyses c'est ma passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez demander l'autorisation de copie au +22898424080