interview exclu/KPOFO Koffi, président de la FETOV : “le Togo veut avoir la paternité de ce jeu”

Un jeu de loisirs que pratiquaient les grand- parents après les travaux champêtres dans le sud Togo , Vétrétré a pris une autre dimension de nos jours et devient de plus en plus, un jeu modernisé caractérisé par des lois bien ficelées. C’est dans ce sens que la Fédération Togolaise de Vétrétré ( FETOV) nourrit de vives envies de faire de ce jeu un patrimoine togolais. Dans une interview accordée à notre rédaction Kpofo Koffi Mawulé président de la FETOV nous dresse le bilan de l’exercice écoulé et se projette sur la nouvelle année.

Sportculturenews.tg: Bonjour M. le président, comment se porte votre fédération aujourd’hui?

Président FETOV: La Fédération Togolaise de Vétrétré se porte à merveille

Sportculturenews.tg: Vous étiez au four et au moulin l’année dernière pour offrir des compétitions aux athlètes des clubs membres. En terme de bilan, que peut-on retenir de l’année 2023?

Président FETOV: La fédération a organisé de diverses activités notamment le recyclage des acteurs sur les lois du jeu Vétrétré. Les arbitres, les coachs, les capitaines et les présidents de clubs. Ce recyclage nous a permis de faire une autre activité qui était la journée de la FETOV. Une journée pour tester les arbitres voir s’ils ont maîtrisé ce qu’ils ont appris et surtout pour voir si les coachs ont pu mettre en pratique ce qu’ils ont appris à la formation à travers les joueurs. La troisième activité était le projet qui concernait la campagne de vulgarisation du jeu Vétrétré dans les établissements scolaires. Nous avons sélectionné deux écoles par région. Deux de la région de la Kara, deux de la région Centrale, deux de la région des plateaux et deux de la région Maritime. Après ce projet, nous avons fait le championnat national pour clore l’ année 2023.

Sportculturenews.tg: On sait que le gros problème des fédérations c’est un souci financier, vous souffrez du même mal aussi ?

Président FETOV: Aujourd’hui, même les riches continuent de chercher de l’argent. Nous sommes des enfants, une petite fédération qui n’ a même pas encore poussé de dents donc on a des difficultés financières pour mieux organiser nos activités. C’est le moment d’appeler les bonnes volontés de loisirs à nous accompagner pour que le jeu Vétrétré soit un vrai patrimoine togolais. Aujourd’hui nous faisons des efforts mais sans moyens conséquents nous ne pouvons pas réaliser beaucoup de choses donc on a besoin de l’ argent pour mieux faire nos activités.

Sportculturenews.tg: Nous avons entamé une nouvelle année, pouvez-vous nous brosser votre agenda ?

Président FETOV Je voudrais d’abord souhaiter une bonne et heureuse année à tout le monde. Pour cette année, nous aurons la coupe de l’ indépendance . Nous aurons un suivi du projet de l’année passée. Nous allons circuler dans ces régions pour voir comment les élèves ont pu s’adapter au jeu Vétrétré et nous irons dans la région des Savanes pour détecter deux écoles les initier au jeu pour que le jeu soit également pratiqué dans cette région . Après cette étape, nous allons organiser le championnat national. Cette année, nous voulons organiser un vrai championnat. On ne veut plus faire des championnats en poule comme un gala. D’ici juin, nous allons commencer. Après le championnat, il y aura les élections puisque le mandat du bureau actuel tend vers sa fin. Chaque année, il y aura toujours deux recyclages. C’est une autre activité sans oublier la journée FETOV. D’ autres activités peuvent s’ajouter à celles précitées

Sportculturenews.tg: Votre mot de la fin

Président FETOV : Je tiens à remercier votre rédaction. Je remercie également le ministère des sports et des loisirs qui ne ménage aucun effort pour pouvoir nous aider à ce que le jeu Vétrétré puisse répandre sur le territoire national, la sous-région et sur le continent. Aujourd’hui le Togo veut avoir la paternité de ce jeu donc j’ appelle tout le monde à mettre la main à la pâte afin que ce jeu soit un patrimoine togolais. Je n’oublie pas nos partenaires, radio web Ahouevi, la société Apoto, la marque God premier, GSM Bâtiment qui nous accompagne et nous attendons bras ouvert d’autres sociétés qui veulent aussi nous accompagner”

Tout compte fait, cette jeunesse fédération doit être soutenue dans sa politique pour hisser haut le drapeau togolais à l’international.

Bernard LAMBERT
SportCulturenews.tg est un site d'information basé au Togo. Il traite des informations sportives et culturelles sur le plan national et international. Contacter la Rédaction de Sport & Culture sur le +228 98 42 40 80 ou +228 99 23 12 17 . Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez demander l'autorisation de copie au +22898424080