D1 Lonato/J9: Deux présumés auteurs de violences à Tsévié interpellés pour audition

D1 Lonato/J9: Deux présumés auteurs des violences à Tsévié interpellés pour audition.

Le match opposant Espoir football club Ide Zio à Gomido FC de Kpalimé comptant pour la 9è journée du championnat togolais D1 Lonato n’est pas allé à son terme pour cause de violence. A la date du 08 janvier deux présumés auteurs sont interpellés pour audition .

Au cours de ce match les supporters d’Espoir FC de Zio voulaient à tout prix une victoire pour que le club se hisse en haut du classement. Malheureusement ils étaient menés par 1 but à 0 devant les Show Boys de Kpalimé. But marqué par Ridiwanou Radji à la 12è minute de jeu. De là, naissent des gestes de mécontentements à l’endroit du corps arbitral mené par le sieur ATTIOGBE. Des propos hostiles, des cris, tout était au rendez-vous sur le terrain Dr. KAOLO de Tsévié pour montrer le désaccord des pseudo supporters de FC Espoir de la localité. Le vase étant débordé les supporters de Tsévié estimaient qu’il y aurait un penalty pour Espoir mais non sifflé par M. ATTIOGBE. Pour tromper leur faim et étancher leur soif ces supporters ont choisi des projectiles pour réconfort à l’endroit des officiels. En vestiaire ces derniers ont décidé de ne plus retourner sur le terrain car leur sécurité est en danger. Ainsi le match était interrompu après 45 minutes avec 1 but en faveur des visiteurs.

Le PV des arbitres dressé et le rapport du commissaire au match fait, il urge une enquête pour situer les responsabilités. C’est ainsi qu’au soir du 08 janvier 2024 précisément à 17h30 deux présumés auteurs de ces actes dignes d’une autre époque ont été interpellés pour audition. Information parue dans un communiqué signé du bureau d’Espoir FC de Zio la même date.

La question qui se pose est qu’est ce que ces deux personnes gagneraient ou perdraient exactement si FC Espoir de Zio gagnait ou perdait ce match contre Gomido. A l’heure où ils se trouvent quelque part pour audition, le corps arbitral et les 22 joueurs vaquaient librement à leurs occupations.

Le temps de rappeler aux fanatiques des clubs que tout ce qu’ils font et disent dans les tribunes s’observe et s’entend. Le football est un jeu et non un champ de tir. Que la force reste à la loi.

donatien ZIGGAH
Je suis Donatien ZIGGAH, journaliste et chroniqueur sportif. Féru du sport dans son entièreté et singulièrement le football. Conscientiser par les écrits et analyses c'est ma passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez demander l'autorisation de copie au +22898424080