CAN 2023 I dossier : Le Sénégal confirme la malédiction des champions en titre

Depuis la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de l’année de 2010, un malheur pèse sur le champion en titre qui ne va pas loin l’édition suivante. Avec l’élimination du tenant du titre sénégalais, battu aux tirs aux buts par une Côte d’Ivoire ressuscitée (1-1, 5 tab 4), cette malédiction de la CAN est loin de disparaître.

L’histoire commence en 2010 lors de la 27è édition de la compétition en Angola. Lors de cette édition, l’Egypte remportait de façon consécutive trois (03) titres portant son nombre total de trophées à sept (07), faisant des Pharaons la nation la plus titrée de l’histoire de la CAN. Cette année 2010, naissait un malheur, aucun champion en titre ne devrait pas faire un doublé.

L’édition suivante, en 2012 au Gabon et en Guinée, les Pharaons ne réussissaient pas à se qualifier pour la compétition. Contre toute attente, l’Egypte était classée 4ème de leur groupe lors des tours qualificatifs. Ce sont les Chipolopolos de la Zambie qui ont soulevé le graal de cette année. Elle devint alors le champion en titre. Réussira- t- elle à faire mieux que l’Egypte ?

Non, même si la Zambie prenait part à la CAN 2013 en Afrique du Sud, elle finira 3ème de sa poule et ne verra pas le tableau final. Le Nigéria accrochait une troisième étoile à son maillot en battant le Burkina Faso sur le score d’un but à zéro à la fin de l’édition.

En 2015, le Nigeria a subi le même sort que l’Egypte en 2010. Les Super Eagles n’ont pas été en Guinée équatoriale, car leur parcours en tours éliminatoires n’était pas honorable. La Côte d’Ivoire avec Hervé Renard ont remporté cette édition.

En 2017, le tenant du titre ivoirien arrive plein d’ambition au Gabon, mais ne gagnera pas un match. Les Eléphants se classaient avant derniers après les matches de poule. Les Lions Indomptables du Cameroun succédaient la Côte d’Ivoire.

En effet, en 2019 une réforme survint à la Confédération Africaine de Football (CAF). Le nombre de nations devant prendre part à la CAN est revu à la hausse (24 au lieu de 16). L’Egypte est ce pays qui devrait abriter cette première édition de la CAN à vingt-quatre (24) nations. Si le Cameroun, tenant du titre, sortira bien de son groupe F en occupant la deuxième place il ne parviendra pas à passer l’obstacle nigérian et sera éliminé en huitièmes de finale (3-2). L’Algérie emportait la coupe devant le Sénégal sur le score d’un but à rien.

En 2022, le Cameroun était le pays hôte de la 33è édition de la CAN. Les Fennecs d’Algérie n’ont pas réussi eux aussi à briser ce signe indien des tenants du titre. Les hommes de Djamel Belmadi se classent bons derniers d’un groupe largement à leur portée composé de la Côte d’Ivoire, de la Guinée équatoriale et de la Sierra Leone. Ils disent ainsi adieu à la compétition.

Le Sénégal 2024 devait être celui qui briserait cette incroyable série. Auteur d’un premier tour parfait (9 points sur 9) en laissant, en plus, une impression de maîtrise, les Lions de la Teranga ont été cueillis aux tirs aux buts par des Ivoiriens qu’on croyait finis.

Qui réussira donc à briser ce mythe ? L’avenir nous en dira plus.

donatien ZIGGAH
Je suis Donatien ZIGGAH, journaliste et chroniqueur sportif. Féru du sport dans son entièreté et singulièrement le football. Conscientiser par les écrits et analyses c'est ma passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez demander l'autorisation de copie au +22898424080