CAN 2023: Coups de gueule entre Emerse Faé et un journaliste français

Après l’apothéose de la 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN, disputée en Côte d’Ivoire et remportée par le pays hôte, des observations et avis divers sont donnés par plusieurs personnes et sur divers plans. Pour Jérôme Rothen, journaliste français à RMC Sport, l’édition de cette année n’a pas de niveau, tactiquement et sur le plan qualité de jeu. Mais l’entraineur de la Côte d’Ivoire, Emerse Faé, lui répond sèchement.

A la fin de toute activité il est de bon ton qu’on fasse un bilan afin de voir ce qui a marché, ce qui ne l’est pas et ce qui est à corriger pour les futures échéances. A ce niveau des avis, aussi variés qu’ils soient divergents également. Ainsi l’ex joueur de football français, journaliste consultant sur RMC Sport juge le niveau de la compétition il se dit déçu. Faé, de son côté pense le contraire. « J’ai entendu dire qu’il y a un pseudo journaliste en France, qui n’a jamais fait de match international de sa vie. Il aurait dit que le niveau de la CAN était catastrophique parce qu’il n’y avait ni technique ni de tactique. Je pense qu’il ne comprend rien au foot. Quand on regarde la carrière internationale qu’il a eue… Je ne suis pas étonné. Je l’ai laissé parler, il s’est fait remarquer, il a fait son intéressant. C’était une CAN extraordinaire, avec des rebondissements, des buts, du spectacle. Il a été très malhonnête de dire que cette CAN n’était pas de qualité. »

L’ancien joueur du PSG et aujourd’hui éditorialiste et présentateur vedette sur RMC Sport a invité Faé à s’expliquer à l’antenne. « Emerse, t’as été loin dans tes propos sur ma personne. Je me suis senti attaqué. Je ne juge pas l’ambiance, je ne juge pas l’émotion car je ne suis pas attaché à un pays. Je parle de jeu, je parle des joueurs qui m’ont donné envie de regarder cette CAN. Comme toutes les compétitions, tu as des têtes d’affiche. On attendait le Sénégal, le Maroc, l’Algérie, l’Egypte… À l’arrivée, toutes ces équipes ou presque étaient éliminées en 8e de finale, ce qui donne une CAN moins sexy. En termes de qualité technique, du niveau des joueurs- et je ne parle pas de tactique car je ne permettrais pas – j’ai été déçu ». Emerse Faé a répondu : « ce n’était même pas une attaque. On m’a posé la question et j’ai répondu ce que je pensais sur le moment. Pour moi, la CAN a été extraordinaire. Des matchs avec des rebondissements, des buts.. Pour moi, c’était une CAN réussie. (…) Je n’aime pas les polémiques. J’ai donné mon avis sur un point. On est tous des adultes, tous des passionnés de foot. On a tous un avis et à partir du moment où chacun l’a donné, il n’y a pas de problème. Moi je n’attaque personne. Les critiques sur la carrière de Jérôme ? C’est de bonne guerre ».

Formé à Nantes, Emerse Faé a évolué avec les Canaris entre 2003 et 2007. L’ancien milieu de terrain était passé également à l’OGC Nice de 2008 à 2012. De son côté, Jérôme Rothen a notamment porté les maillots de l’AS Monaco (2001 à 2004) et du PSG (2004 à 2009), croisant donc à plusieurs reprises l’ex-international ivoirien aux 44 sélections, reconverti depuis comme entraîneur.

donatien ZIGGAH
Je suis Donatien ZIGGAH, journaliste et chroniqueur sportif. Féru du sport dans son entièreté et singulièrement le football. Conscientiser par les écrits et analyses c'est ma passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez demander l'autorisation de copie au +22898424080